Un auto entrepreneur à la banque

Posted on 04/03/2009 · Posted in Armetiz, Vie professionnelle

En tant qu’auto-entrepreneur ou TPE / PME,
Si vous recherchez une entreprise de maintenance informatique proposant des services de qualité pour un faible coût, je vous conseille de contacter Turnaway.fr.

Pour me décharger des responsabilités, je n’oblige personne à faire cela, et je ne le conseille pas non plus.

Discours avec les banques

– Moi : “Bonjour, je voudrai ouvrir un compte chèque pour séparer ma trésorerie personnelle de mon activité d’auto-entrepreneur”
– Le banquier : “Nous allons donc procéder à l’ouverture d’un compte professionnel, ça va être rapide”
– Moi : “Euh.. Je ne veux pas un compte professionnel, mais juste un compte chèque pour particulier.”
– Le banquier : “Cela n’est pas possible monsieur, à partir du moment où vous avez une activité de ce type, que se soit en micro-entreprise ou auto-entrepreneur, vous devez avoir un compte professionnel; c’est la loi”
– Moi : “Je suis désolé, mais il est écrit de partout sur les sites gouvernementaux que cela n’est pas obligatoire…”

Voila le discours que j’ai eu avec quatre banques différentes.
C’est après tant de refus que j’ai commencé à douter, et j’ai donc appelé l’APCE pour faire une vérification.

Discours avec l’agence d’aide à la création des entreprises

– Moi : “Bonjour, j’aurai voulu savoir si le compte professionnel était une obligation”
APCE : “Non, du tout, vous n’êtes pas obligé d’avoir un compte professionnel”
– Moi : “Alors pourquoi les quatre banques que j’ai été voir m’ont refusées l’ouverture d’un compte chèque, et m’ont même dit que je serai dans l’illégalité si je réceptionnais des versements liés à des prestations déclarées ?”
– APCE : “Ce sont les banques qui se sont réunies pour refuser l’ouverture de compte chèque…
– Moi : “Salops…”
– Moi : “Donc le seul moyen d’avoir une comptabilité propre au niveau de la banque, c’est d’aller ouvrir un compte chèque à titre personnel en omettant de dire la vérité ?”
– APCE : “Exactement”

Conclusion

Donc voila, si vous voulez être transparent vis-à-vis de votre banque en leurs disant toute la vérité – rien que la vérité – sur vos intentions, vous allez devoir ouvrir un compte professionnel.

Si vous souhaitez à tout prix dissocier votre trésorerie personnelle de celle de l’activité que vous exercez avec l’auto-entrepreneur; vous allez devoir cacher quelques parties de la vérité à votre banquier.

Maintenant le compte professionnel n’est pas obligatoire, mais l’utilisation d’un compte spécifique pour gérer votre trésorerie ne l’est pas non plus.
Dans ce cas, vous allez utiliser votre compte courant pour déposer vos chèques et faire vos achats de manière classique.

Rappel sur la tarification

La gestion d’un compte professionnel coute en moyenne 250€/ans, qu’il y ait du mouvement ou non.
La société générale m’a appelé cette semaine pour me dire qu’ils avaient une offre spéciale auto-entrepreneur qui est une réduction des frais de 30% sur la première année, soit 175€/an

Et la gestion d’un compte chèque personnel : 15€/an pour un adulte, et 7€/an pour les moins de 25 ou 26 ans.

PS qui n’a rien à voir : Si l’on désactive le filtre SafeSearch sur la recherche d’image Google, on tombe sur une image – très – porno à la deuxième page lors d’une recherche sur le mot “Banque“. Comme quoi le référencement Internet est quelque chose qui n’est pas du tout contrôlé.